Chateau Myrat 2009: le Sauternes myraculé!

myrat

Dégustation Juillet 2015

Déguster un Chateau Myrat, c’est un peu comme retrouver un ami cher que l’on avait perdu de vue, ou retrouver un parent que l’on pensait disparu: cela tient du miracle et de la résurrection! Ce grand Sauternes, dont les 22 ha sont situés sur la commune de Barsac a en effet bel et bien disparu en 1976 quand Max de Pontac, son propriétaire d’alors, issu d’une longue et prestigieuse lignée viticole qui remonte à Jean et Arnaud de Pontac à Haut Brion au XVI et XVII ième siècle, décida, la mort dans l’âme, d’arracher ses vignes car ne pouvant plus les entretenir. Cette décision, unique dans l’histoire des Grands Crus classés, nous rappelle opportunément que les grands vins n’ont pas toujours été la corne d’abondance que nous connaissons maintenant et ont connu dans leur histoire de nombreuses périodes difficiles. Cela est d’autant plus vrai pour les Sauternes, plus soumis que les rouges ou les blancs secs aux caprices de la nature, plus onéreux à produire, et plus difficiles encore à vendre! Produire un grand Sauternes dans les règles de l’art relève donc quasiment du mécénat! Et c’est à cette oeuvre de résurrection unique que se sont consacrés Jacques et Xavier de Pontac en 1988, par fidélité à leur nom et à ce terroir.

Le résultat est à la hauteur des efforts consentis. Ce Chateau Myrat 2009 est véritablement somptueux. Riche, élégant et équilibré, il est la quintessence d’un grands sauternes. D’une grande complexité aromatique, mêlant abricots confits, ananas, mais aussi épices légères et cannelle, dans un corps très ample, sans aucune lourdeur. Finale très intense.

Merci pour cette émotion singulière!